«Mon nouveau monde»

La photographe Susanne Scherer © DR
La photographe Susanne Scherer © DR

> Le site de Susanne Scherer

Quand, en 2000, mon mari a eu l’opportunité de venir travailler en Chine, nous n’avons pas hésité à saisir cette occasion. Nous connaissions un peu la Chine grâce un voyage que nous avions fait quelques années plus tôt. Reste qu’aller y vivre était quelque chose de différent et m’a un peu inquiété au début.

On lisait alors tant de nouvelles en Europe sur toutes ces «mauvaises choses» qui se produisaient en Chine qu’il était difficile d’imaginer comment la vie serait vraiment là-bas.

Et la vie était belle à Pékin! Certes, les six premiers mois ont été compliqués, je ne savais ni lire ni écrire le chinois et ne parlais que quelques mots. Mais les gens dans la rue, dans les marchés, partout, étaient tellement gentils et serviables que j’ai commencé à me sentir toujours plus chez moi.

J’ai réalisé que les gens autour de moi, les vendeurs des marchés, les travailleurs dans la rue, et mes voisins chinois étaient aussi «normaux» que nous. Ils aimaient les mêmes choses que nous: faire un bon repas, discuter avec les voisins, aller au parc avec les enfants, boire une bière et jouer aux cartes… Profiter de la vie en dehors du travail.

Leurs besoins, souhaits, pensées et espoirs n’étaient pas très différents des nôtres, même si pour beaucoup d’entre eux, les possibilités n’étaient pas les mêmes.

© Susanne Scherer
© Susanne Scherer

Comme photographe, comparer mon «Monde suisse» et mon «nouveau Monde chinois» qui n’étaient pas si différents l’un de l’autre a commencé à me fasciner. J’ai commencé à apprécier et comprendre encore plus mon nouveau «chez moi», et réalisé que je n’étais pas si différente du monde qui m’entourait.

C’est alors que j’ai eu l’idée de faire mon livre «Between Two Worlds». Le livre compare la Suisse (l’Europe) et la Chine dans différents aspects: maisons, trafic, vie quotidienne, religions et coutumes. Il montre les similitudes et les différences entre ces deux mondes.

Ma conclusion est que nous sommes tous des êtres humains, avons les mêmes espoirs, désirs et besoins et cherchons à avoir une vie meilleure. Et parfois en le faisant d’une manière un peu différente. Mais cela n’a aucune importance.

L'ouvrage «Between Two Worlds» peut être commandé directement auprès de la photographe. A Pékin, il est en vente à:
Dashanzi, 798 Photogallery
Paris Beijing  Photo Gallery Dashanzi
Libraire du Kempinsky Hotel
Green-T’House

 

© Susanne Scherer
© Susanne Scherer

 

 

© Susanne Scherer
© Susanne Scherer