<<< | >>>

C'est du chinois!

Cliquez sur les pictogrammes olympiques en haut de la page et découvrez toutes sortes d’anecdotes insolites ou historiques sur le sport en Chine.

Ces symboles, à l'effigie des disciplines sportives mêlent sans complexe écriture chinoise antique et graphisme très épuré. Et pour cause: l'écriture chinoise - tout comme les hiéroglyphes - est à l'origine pictographique.

Pour un oeil averti, ces pictogrammes sportifs - fruit d'une collaboration entre l'Académie centrale des Beaux-Arts et l'Université Qinghua de Pékin - rappellent immédiatement "l'écriture des sceaux". C'est un des styles les plus anciens, utilisé depuis le 2e millénaire avant J.-C.

Aujourd'hui encore, cette écriture très fluide et arrondie se retrouve en calligraphie et, comme son nom l'indique, sur les sceaux, dont le cachet rouge carmin sert de signature.

Quelques brasses par un froid de canard

Quelques brasses par un froid de canard

Mais où sont-ils donc? L’hiver dernier, ce petit lac Qianhai accueillait patineurs et nageurs. Les patineurs, c’est vrai, je ne pensais pas les croiser: la couche de glace est encore trop fine. Mais les seconds, ces jeunes un rien grassouillets ou ces vieux très secs, j’espérais pouvoir enfin comprendre leurs motivations à emprunter pied-nus l’échelle gelée qui s’enfonce dans ce petit lac au cœur du Pékin historique. «Revenez demain à midi, c’est à ce moment-là qu’ils se donnent rendez-vous» me rassure le patron d’un petit restaurant face au lac.

Jeudi, à midi pile, l’équipe est effectivement au rendez-vous. «Cinquante mètres aujourd’hui!» lance fièrement l’un des sportifs, debout contre un mur au soleil, se réchauffant après un crawl vigoureux dans une eau à trois degrés. En slip rouge, chaussettes et chaussures noires et lunettes de soleil, il savoure une cigarette. «Nager l’hiver? C’est un plaisir avant tout!» «Et une habitude, renchérit un autre, fraîchement retraité. Si je ne nage pas un jour, ça ne va pas, c’est vraiment devenu un besoin.» Retraité, prof d’anglais, ingénieur, ou encore acteur de théâtre, tous se retrouvent chaque jour à la pause de midi. Eté comme hiver, «et quand il y a de la glace, on la casse!» A les entendre plaisanter après leur bain, l’idéogramme «you» prend tout son sens. Outre nager, le signe signifie s’amuser, se divertir. Ou encore se promener, comme on le fait volontiers dans ce paysage époustouflant, au bord des lacs en enfilade.

Tout aussi époustouflant, à cinq kilomètres de là, le nouveau centre national de natation qui accueillera les épreuves de natation, plongeon, water-polo et natation synchronisée. Ce «cube d’eau» comme le surnomment les Chinois, bâtiment rectangulaire d’un bleu transparent vient d’être entièrement recouvert de 3000 «bulles», coussins d’air de forme octogonale. Une prouesse architecturale, à voir absolument. Alors, vous venez bientôt «you» en Chine?

Papiers de Chine