06-04-2008
02-04-2008
01-04-2008
29-03-2008
20-03-2008
<<< | >>>
06-04-2008

L'heure des incertitudes

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine

C’est fou comme des certitudes peuvent voler en éclats du jour au lendemain. Sans crier gare! Prenons Roger, le grillon, dont nous vous parlions il y a quelques semaines.

 

«Comme il est mignon ce grillon!» ; «Il va chanter toute la nuit, le grillon??» ; «Tiens, je ne savais pas que les grillons mangeaient du concombre.» Telles étaient les remarques qui s’entendaient ou se disaient chez Papiers de Chine.


Et puis un jour, tout un monde s’écroule. Tout un lexique disparaît sous les cricri de l’insecte. Tout un apprentissage est à refaire: Roger est une sauterelle!



02-04-2008

Va-nu-pieds?

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine


Petit clin d’œil à l’auteure d’un article paru dans le Temps samedi passé à propos de la difficulté d’interpréter les modes d’emploi, pictogrammes et autres indications sommaires. Une étude américaine révèle qu’un pictogramme n’est généralement compris que par 10% du public.

Or, pour que le dessin remplisse son rôle, le score doit atteindre 85%. Alors là, devant ce panneau, au beau milieu du parc de la Colline de charbon, juste derrière la Cité interdite, que faut-il comprendre? Que les pieds nus sont interdits, mais que toute chaussure qui viendrait piétiner le gazon est la bienvenue? J’ai volontairement renoncé à trouver la réponse idoine, je préfère me concentrer sur le côté esthétique et mignon de ces petits doigts de pieds!



01-04-2008

Officiellement

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine

Liu Qi, président du BOCOG, le comité d’organisation des JO, a solennellement annoncé hier matin, place Tiananmen que «la flamme olympique est maintenant en Chine. Les JO de Beijing ont donc officiellement commencé.»

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine

 

A l’autre bout de la ville, les travaux continuent de battre leur plein et le compteur annonce 130 jours avant la cérémonie d’ouverture. Alors, pour patienter avant le prochain commencement officiel, on se photographie mutuellement devant le nid d’oiseau.



29-03-2008

La loi du net

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine


Expression, diffamation, débats, combats : Internet devient l’outil incontournable pour toutes sortes de situations de la vie courante. Surtout en Chine, où cette technologie s’est forgée une place de choix. L’un des nombreux derniers exemples chinois en date: la demande pour avoir le droit à un deuxième enfant.

Ainsi, dans la province côtière du Zhejiang, le district de Wenzhou a décidé de publier en ligne les demandes des parents qui souhaitaient doubler leur progéniture. Chaque 21 du mois, des renseignements de base sur les parents seront disponibles sur internet. Les résidents locaux sont invités à annoncer toute erreur ou tentatvie de fraude auprès du Bureau de la population et de la planification familiale explique le Beijing Today. Ledit bureau espère ainsi que le support internet remportera un meilleur succès que la manière traditionnelle d’affichage sur les panneaux d’avis officiels. La moitié des habitants du Zhejiang auraient plus d’un enfant selon les officiels locaux. Solution extrême, qui engendre des problèmes démographiques importants, la loi de l’enfant unique s’est un peu assouplie, avec la possibilité d’avoir un deuxième enfants si les deux parents sont eux-mêmes enfants uniques.



20-03-2008

Les caprices de la mode

© Papiers de Chine
© Papiers de Chine

Le col Mao. C’est un joli exemple de récupération et appropriation d’un symbole. Car ce col-là n’a pas toujours été communiste. A l’origine, ou du moins, à un moment du processus, il s’appellait col Zhongshan (Zhongshan étant le prénom prononcé en chinois mandarin de Sun Yat-sen).

Sun Yat-sen, «Père de la nation chinoise», après avoir participé à la chute de la dernière dynastie des Qing en 1911, eut envie de créer un costume plus moderne que les tenues traditionnelles, mais pas trop occidental quand même. Il s’inspira donc de l’uniforme militaire japonais, qui proposait ce fameux col sans rabat. Or, il se trouve que l’armée japonaise s’était elle inspirée de l’uniforme prussien.
Et quand on sait que Sun Yat-sen est l’un des fondateurs du parti nationaliste Kuomintang, ennemi depuis toujours des communistes, on se dit qu’un col, ça ne colle pas toujours à la réalité.



< Page précedente | Page suivante >